24/7 : une ressource à l’attention des parents qui travaillent

Rentrée scolaire 2020

La rentrée scolaire représente toujours une transition importante pour les parents qui travaillent et leur famille. Dans un contexte de protection sanitaire et d’incertitudes liées à la pandémie de la COVID-19, la rentrée de cette année ne ressemblera à aucune autre de l’histoire récente. Les préoccupations des familles partout au pays et les décisions à prendre varieront selon différents facteurs. Toutefois, le stress supplémentaire associé à l’incertitude de la situation touchera l’ensemble des parents. Depuis plus de 20 ans, la Fondation de psychologie du Canada est à l’avant-garde des efforts visant à reconnaître et à apaiser le stress des enfants et des familles. Voici quelques conseils et stratégies d’experts sur la manière de gérer le stress en lien avec la rentrée scolaire de cette année.

Apprenez à accepter l’incertitude et soyez disposé à vous adapter tout au long de l’année

Les situations difficiles semblent moins stressantes lorsque nous avons l’impression de comprendre ce qui se passe. Cela nous permet de nous préparer et de déterminer ce que nous pouvons faire pour rendre une situation moins stressante. En ce moment, il est impossible de comprendre toutes les implications liées à la rentrée scolaire de l’automne. S’il est pertinent d'être bien informé, il faut reconnaître que de tenter d'éliminer l'incertitude peut en fait être stressant. Nous allons tous apprendre et nous adapter au fur et à mesure. C'est ainsi que les choses se passent actuellement partout dans le monde.

La résolution de problèmes ne sera pas toujours la solution

Une manière efficace de gérer le stress consiste à résoudre le problème à la source de notre stress. Il suffit de régler le problème et le stress s’évapore, n’est-ce pas? Pas tout à fait dans la situation actuelle. Il y aura des décisions et des mesures à prendre, mais les parents ne pourront pas résoudre tous les problèmes liés au retour en classes des enfants en temps de pandémie. Cet automne, il sera sans doute plus utile de se concentrer sur la gestion des facteurs de stress inévitables et sur la manière de s’y adapter.

Tentez de réduire votre niveau de stress

Lorsque nous ressentons un stress excessif, certaines de nos réactions au stress peuvent en fait augmenter notre niveau de stress à long terme. Par conséquent, durant une période de détente, réfléchissez à votre manière de réagir au stress. Est-il possible que certaines de vos réactions intensifient votre niveau de stress à long terme? De quelle manière communiquez-vous avec vos proches? 

Soyez attentif à votre manière de réfléchir aux facteurs de stress (stresseurs)

Les facteurs de stress qui nous dérangent sont pratiquement toujours négatifs par définition. Par contre, lorsque les pensées négatives liées au stresseur envahissent notre esprit, nous risquons de créer une spirale négative qui alimente nos pensées désagréables. Cela peut nuire à la communication avec les autres. Pour changer la manière de réfléchir à un stresseur, il faut apprendre à : 
accepter le stress qu’on ne peut éviter et s’adapter, sans pour autant baisser les bras;
reconnaître les pensées négatives qui renforcent la sensation de stress;
remettre en question nos pensées négatives afin de réfléchir aux stresseurs de manière moins négative et plus souple;  
prévoir de petits gestes pour prendre soin de soi; 
garder à l’esprit les éléments positifs de notre vie malgré les défis de la vie quotidienne.


Évitez d’ajouter du stress au stress des autres

N’oubliez pas que tout le monde vit un stress supplémentaire ces jours-ci, particulièrement les travailleurs de première ligne dans les écoles. Il est indéniable que le personnel enseignant et la direction d’école font de leur mieux pour faire face à la pression, aux nouvelles exigences ainsi qu’aux préoccupations liées à la pandémie. Au moment de communiquer avec le personnel scolaire, rappelez-vous que votre esprit de collaboration favorisera la rentrée scolaire de votre enfant.

Aidez vos enfants à s’adapter

La plupart des parents le font instinctivement. Par contre, il ne s’agit pas seulement de les encourager à faire preuve de courage ou d’apaiser leurs inquiétudes. Il est important de transmettre aux enfants des manières constructives de se remettre dans un état d’esprit calme et joyeux. Le jeu représente un des meilleurs mécanismes d’adaptation pour les enfants (pas seulement les jeux électroniques). Les enfants ont besoin de jouer de manière non structurée et de jouer à l’extérieur. Jouez avec eux à des jeux adaptés à leur âge. Les activités récréatives vous feront également du bien en plus de permettre de maintenir le lien avec vos enfants.

Donnez l’exemple

Étant donné les facteurs inconnus entourant la situation actuelle, les préoccupations des parents en lien avec la rentrée scolaire sont bien normales. Toutefois, que vous choisissiez d’envoyer votre enfant à l’école ou de faire l’école à la maison, il est important de faire preuve de confiance et d’optimisme face à la situation devant vos enfants. Les enfants sont attentifs et saisissent les expressions faciales et les indices non verbaux des parents. Tout comme votre anxiété, vos sentiments de confiance et de courage peuvent les toucher.

Continuez à faire des activités agréables 

Faire des activités saines et agréables qui favorisent notre bien-être représente une des manières les plus efficaces pour gérer les effets négatifs du stress. Faire face au stress demande de l’énergie. Faire des choses que nous aimons, même à petite dose, nous permet de retrouver un état d’esprit positif et de refaire le plein d’énergie.

Adoptez un style de vie antistress

De bonnes habitudes de vie telles que le repos, l’activité physique, une saine alimentation et des relations sociales positives renforcent la capacité à gérer le stress.  

Demandez de l’aide

Recevoir le soutien des autres (et l’offrir) est une importante stratégie pour apaiser le stress. En fait, le cerveau est programmé pour cette stratégie d’adaptation. Par contre, certaines de nos relations sociales peuvent augmenter notre niveau de stress. Assurez-vous d’obtenir du soutien des personnes qui vous comprennent, qui se soucient de votre bien-être et qui peuvent vous aider à retrouver votre calme et à rester confiant. 

Le facteur le plus important : le lien parent-enfant

Pour un enfant, une relation positive quotidienne avec un parent représente une des meilleures protections contre le stress. Malgré tout ce que vous aurez à faire durant l’automne, assurez-vous de maintenir le lien avec vos enfants afin de favoriser leur résilience.


La Fondation de psychologie du Canada offre plusieurs ressources gratuites en ligne, notamment : 

Ressources à l’attention des parents  
Stratégies sur le stress : un outil de gestion de stress en ligne
https://www.strategiessurlestress.ca/