24/7 : une ressource à l’attention des parents qui travaillent

 

Aider les enfants à se reposer davantage 

Les études démontrent que les enfants d’aujourd’hui dorment moins que les enfants des générations précédentes. La plupart des parents savent que le manque de sommeil peut rendre les enfants maussades et irritables. Mais savez-vous pourquoi? Le stress est une des principales raisons. Le manque de sommeil nuit à la capacité de faire face au stress, et constitue en fait un facteur de stress en soi.

Ce que vous pouvez faire pour aider :

Une récente recherche menée à l’Université de la Colombie-Britannique a démontré que d’établir une routine du coucher et de fixer une limite quant à l’utilisation des technologies avant de dormir représentent deux des meilleures stratégies pour permettre aux enfants et aux jeunes de dormir davantage.

• Établir une routine du coucher et fixer une heure précise et régulière pour aller au lit. Cela permet non seulement de coucher les enfants à une heure raisonnable, mais également d’aider les jeunes enfants à développer un rythme de sommeil et de réveil.

• Aider votre enfant à se détendre avant le coucher en lui donnant un bain, en lui racontant une histoire ou en faisant des exercices de respiration du ventre ensemble.

• Faire en sorte que les ordinateurs, les tablettes et les téléphones cellulaires soient éteints une heure avant l’heure du coucher. La lumière qui illumine les écrans de ces appareils stimule le cerveau et nuit à l’endormissement des enfants (et des adultes).

• Interdire les téléphones cellulaires au lit. Un nombre étonnant d’ados et de préados transmettent et reçoivent des messages textes alors qu’ils devraient dormir. La nuit devrait servir à recharger les téléphones de toute la famille.

 

Rappelez-vous :   Allez de l’avant en vous appuyant sur chaque petite étape réussie!

 

L’activité physique et le sommeil

Il est vrai que l’activité physique peut souvent aider à « fatiguer » les enfants. En outre, l’activité physique durant la journée entraîne la libération d’endorphines, des hormones qui apaisent la sensation de tension ou d’anxiété refoulée, qui améliorent l’humeur et aident les enfants à mieux dormir.

Parler des bienfaits du sommeil

Les parents et les enfants parlent de la question de dormir souvent au moment des désaccords.

« Il est tard, c’est l’heure de te coucher! »

« Non! Aucun de mes amis ne se couche si tôt! »

Essayez aussi d’avoir des conversations positives sur le sujet. Il est important de rappeler aux enfants que le sommeil est bénéfique. Le sommeil favorise le bien-être physique et mental, il nous permet de refaire le plein d’énergie et, de manière générale, d’être au meilleur de nous-mêmes. Utilisez des exemples concrets vécus par l’enfant pour faire valoir ces points, mais faites-le d’une manière positive.

Il sera plus utile d’avoir ces conversations lorsque la bonne humeur est au rendez-vous et que la question du sommeil n’est pas au cœur des échanges. En d’autres mots, les enfants risquent d’être bien moins ouverts à ces idées le soir quand il est difficile de les mettre au lit. 

Merci à l’initiative Stratégies en milieu de travail sur la santé mentale pour son appui à la ressource 24/7 : une ressource à l’attention des parents qui travaillent.